• Les échoués #MRL15

    Les échouésAuteur : Pascal Manoukian

    Éditeur : Don Quichotte

    Août 2015

    Couverture non illustrée ; 297 pages ; 140 x 205mm

    ISBN : 978-2-35949-434-1Les échoués #MRL15

    Prix : 18,90 €

    Genre : roman

    Thèmes : clandestinité, solitude, entraide, émigration, immigration, insertion, amitié, misère

     

    Quatrième de couverture :

    "Le chien était revenu. De son trou, Virgil sentait son haleine humide. Une odeur de lait tourné, de poulet, d'épluchures de légumes et de restes de jambon. Un repas de poubelle comme il en disputait chaque jour à d'autres chiens depuis son arrivée en France. Ici, tout s'était inversé, il construisait des maisons et habitait dehors. Se cassait le dos pour nourrir ses enfants sans pouvoir les serrer contre lui et se privait de médicaments pour offrir des parfums à une femme dont il avait oublié jusqu'à l'odeur..."

    1992. Lampedusa est encore une petit île tranquille et aucun mur de barbelés ne court le long des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Virgil, le Moldave, Chanchal, le Bangladais, et Assan, le Somalien, sont des pionniers. Bientôt, des millions de désespérés prendront d'assaut les routes qu'ils sont en train d'ouvrir.
    Arrivés en France, vivants mais endettés et sans papiers, les trois clandestins vont tout partager, les marchands de sommeil et les négriers, les drames et les petits bonheurs.

    Pascal Manoukian, journaliste et écrivain, a témoigné dans de nombreuses zones de conflits. En 2013, il a publié Le Diable aux creux de la main, un récit sur ses années de guerre dûment salué par la critique. Les Échoués est son premier roman.

    Mon avis personnel, à moi :

    Assan, Virgil, Chanchal... ils fuient différents pays, ils fuient la guerre, la violence, la misère, la faim....
    Tous échouent en France, le pays des droits de l'homme. Tous espèrent enfin pouvoir vivre, simplement vivre. Ne plus affronter l'horreur, ne plus voir les leurs souffrir.
    Mais la réalité les rattrapent : l'exclusion, l'isolement, le travail si mal payé qu'ils survivent à peine.
    Invisibles, ils seront pourtant vus par Julien. Avec lui, ils se créeront une nouvelle famille, retrouverons un peu d'espoir... un peu.
    Les clandestins : on parle d'eux dans les journaux, à la télé mais qui sait véritablement ce qu'est leur vie ?
    Sous la plume de Pascal Manoukian, ces clandestins, ces anonymes prennent vie.
    On sait plus ou moins ce qu'ils fuient, ce qu'ils cherchent ; mais grâce à ce roman, on le voit !
    De leur fuite éperdue pour sauver leur peau jusqu'à la vie -ou plutôt la survie- qu'ils mènent dans notre pays.
    Rien ne nous est caché : la solitude, l'indifférence terribles. L'exploitation des ces hommes, de ces femmes, la non reconnaissance de leurs droits.
    Ici, ce sont leurs peines, leur combat mais aussi leurs petits bonheurs que s'attache à décrire l'auteur.
    Assan et sa petite fille Iman qui depuis son plus jeune âge vit les pires souffrances ; Virgil qui ne cherche qu'à sauver sa famille ; Chancal qui veut survivre. On suit leur rude quotidien, on pleure et on rit parfois. On découvre ce que doivent vivre tant d'êtres humains dans ce pays qui n'a plus grand chose à voir avec les droits de l'homme...

    Tout le long du roman, on balance entre humanité et inhumanité. Sans concession, Pascal Manoukian nous révèle l'homme dans ce qu'il a de meilleur et de pire.
    Un roman qui trotte dans la tête longtemps après avoir été lu. Une tableau de notre époque assez désespérant malgré des personnages magnifiques que l'on n'est pas près d'oublier.

    Un roman coup de poing, un roman coup de cœur.

    Les échoués #MRL15

     

    5/5

     

    Un grand merci à Priceminister, à l'éditeur et bien sûr à l'auteur pour cette superbe découverte dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire

    Les échoués #MRL15

     De nombreux autres avis :

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Mars 2016 à 16:55
    Un des meilleurs romans de la rentrée. Gros coup de coeur.
    Merci pour le lien vers ma chronique.
      • Jeudi 10 Mars 2016 à 23:03

        En effet, un roman coup de cœur et coup de poing !
        Et c'est tout naturel de mettre les liens vers les chroniques qui me semblent intéressantes.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :