• Loin du monde

    Auteur : Sébastien Ayreault

    Éditeur : Au diable vauvert

    2012

    Couverture illustrée en couleurs, 142 pages, 20 x 13 cm

    ISBN : 978-2-84626-490-7

    Prix : 15€

    Genre : récit de vie

    Thèmes : pré-adolescence, sexualité, religion, quête d'identité, famille

     

    Quatrième de couverture :

    "On habitait loin du monde. Tellement loin, me semble-t-il, que le monde lui-même ne savait pas qu'on existait. Sûr qu'on allait pas devenir grand chose en restant là, mais sûr aussi qu'on s'en foutait."

    Né à Cholet en 1976, Sébastien Ayreault vit à Atlanta. Il a publié en revues ou en numérique de nombreux textes, nouvelles ou feuilleton, et compose des chansons. Voici son premier roman, qui "oscille sans cesse entre l'humour et le drame, petit ou grand. Portrait senti d'une époque et d'un milieu, Loin du monde frappe et par son ton et par son regard."
    Alexandre Fillon, Livres Hebdo

    Mon avis personnel, à moi :

    La vie de David, 10 ans. Sa vie dans une petite ville loin de tout. Sa vie c'est ses copains, l'école... c'est sa famille de modestes ouvriers ; son père, qu'il admire, fumeur de Gauldo qui écoute Johnny Hallyday et qui rêve d'offrir une vie meilleure à son fils et à sa femme. Sa vie c'est les grands-parents, les oncles, les tantes, les cousins, cousines, l'arrière-grand mère acariâtre (mais peut-être pas tant que ça finalement). Sa vie c'est cette cousine et aussi sa voisine qui répondront à la grande question qui le hante : qui y a-t-il entre les cuisses des filles ?
    Car, enfant précoce, David se pose d'innombrables questions sur la vie et notamment sur les filles et la sexualité. Mais il culpabilise d'avoir ces pensées, ces questionnements qui, il en est sûr, le mèneront à sa perte. Ainsi, il se forge sa propre religion faite de culpabilisation, de punition, de peur...
    Quitter l'enfance pour entrer dans l'adolescence est un chemin bien difficile pour lui.
    L'auteur avec son style incisif, ses phrases qui se télescopent, son ton vrai et même parfois cru sait rendre les émotions, les émois, les doutes de son héros (qui laisse supposer un récit légèrement autobiographique).
    On suit ce jeune garçon qui va quitter l'enfance avec émotion jusqu'aux mots ultimes ; jusqu'à cette dernière phrase. De celles qui font qu'il y a un avant et un après, qui brisent les cœurs et broient les tripes... de celles qui peuvent tuer l'enfance.

    Je remercie Babelio et les éditions Au Diable Vauvert pour m'avoir fait découvrir un très bel auteur.

    Loin du monde

     

    4/5

     


    D'autres avis :

    - Le blog ePagine
    - Moi, Clara et les mots
    - Chroniques littéraire de la rentrée
    - Le doigt dans l'oeil
    - L'ivre de lire

     

    tous les livres sur Babelio.com

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :