• Piégée par les vide-greniers !

    Enfin un dimanche ensoleillé !

    Le soleil brille, l'air est doux, le printemps montre enfin son nez.
    Alors quoi de mieux qu'une petite brocante pour aller se balader et profiter de cette journée.
    À peine quelques kilomètres et me voilà dans un petit village de cette magnifique Ardèche verte où je vis.
    À première vue, peu d'exposant ; mais cela ne veut rien dire, on peut dénicher des merveilles même dans de petits vide-greniers.
    Je n'ai pas fait trois mètres que je tombe sur un stand plutôt intéressant : une dizaine de caisses en plastique toutes remplies de... livres jeunesse !
    Grosse pause chez ce sympathique vendeur qui s'avère être un ancien instituteur. Et voilà que pour six euros je repars avec pas moins de 14 livres ; six albums dont le train des souris de Haruo Yamashita & Kazuo Iwamura, sept romans plutôt pour jeunes lecteurs (deux romans de la série des Buveurs d'encre d'Eric Sanvoisin, deux Petit Poil... ) et un livre sur la pédagogie Montessori, Freinet, Steiner...
    De quoi occuper de nombreuses heures de lectures solitaires ou à plusieurs.
    Sur cette petite brocante, je n'ai pas croisé d'autres stands aussi bien fournis en littérature jeunesse, mais j'ai tout de même dégotté quelques petites choses qui n'ont fait qu'augmenter ma PAL et envahir un peu plus ma bibliothèque ; un album de Claude Ponti (yes !) L'écoute-aux-portes, un autre de Solotareff (re-yes !), deux qui ont tout de suite plu à mon petit neveux : Je m'habille et... je te croque ! de Bénédicte Guettier et Le livre des bruits de Soledad Bravi ; plus un livre-cd, cinq roman de l’École des loisirs Maximax et Médium (re-re-yes !) et un petit roman que j'avais lu à l'un de mes neveux et qu'il avait apprécié Les Chats de Marie-Hélène Delval !

    Bon ben voilà un dimanche comme je les aime. J'adore faire les brocantes ; on peut trouver de nombreux livres, des albums, des romans... à peu de frais (enfin, si on sait se limiter et se raisonner, ce qui n'est pas toujours mon cas).
    Les seuls inconvénients sont l'augmentation galopante de la Pile A Lire, l'envahissement toujours plus démesuré de ma bibliothèque et l'amenuisement du contenu de mon porte-monnaie : tiens, ça ressemble au système des vases communicants ça non ?!

    Il ne reste plus qu'à espérer qu'il n'y ait pas trop d'autres vide-greniers aux alentours !

     

    Piégée par les vide-greniers !

    Une belle pêche !

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :