• Miss Sarajevo #MLR18Auteure : Ingrid Thobois

    Éditeur : Buchet Chastel

    Collection : Qui Vive

    Mai 2018

    212 pages ; 140 x 180mm

    ISBN : 978-2-283-03095-0

    Prix : 16 €

    Genre : roman intimiste

    Thèmes : deuil, guerre, survie, résistance

     

     

    Quatrième de couverture :

    "Au printemps 1993, la capitale bosniaque assiégée était devenue l'emblème d'une humanité réduite à son souvenir. La logique aurait été d'y mourir."

    Printemps 1993. Joaquim, vingt ans, débarque dans Sarajevo assiégée. Armé de son seul appareil photo, il défie la mort en mémoire de Viviane, sa sœur récemment disparue.
    Deux décennies plus tard, dans le train qui le ramène à Rouen où il n'est plus revenu depuis, Joaquim se souvient des replis de cette guerre où les gestes minuscules étaient autant d'actes de résistance, et où se préparait, sous les tirs des snipers, un concours de beauté.

    Une plongée intime dans le quotidien de Sarajevo en guerre, où chacun cherche à retrouver l'amorce de sa vie, réaffirmant à sa manière son droit à la paix et à la liberté.

    Ingrid Thobois est née en 1980.

     

    Mon avis personnel :

    Même si la première phrase du livre, un peu alambiquée, m'a un peu rebutée, je n'ai pas regretté d'avoir continué cette lecture.

    Âgé d'une quarantaine d'années, Joaquim retourne à Rouen après le mort de son père, avec lequel il n'a plus aucune relation depuis des dizaines d'années. Les chapitres alternent entre ce retour, son séjour à Sarajevo, son enfance, le suicide de sa sœur, sa relation amoureuse...

    Si le titre laisse penser que le roman se déroulera en Bosnie, il n'en est rien. Il s'agit vraiment d'un récit sur le travail de deuil, de tous les deuils. Celui de sa sœur qui s'est suicidé, celui des parents parfaits (les siens ont été plutôt distants), celui également de la photographie (car à Sarajevo, il décide de ne prendre aucune photo), celui de l'amour, de la jeunesse et bien sûr celui de la paix lorsqu'il est à Sarajevo.

    Son chaos intérieur rejoint celui de Sarajevo, la mélancolie plane sur ce texte ; mais l'espoir est toujours là, en filigrane, porté notamment par la préparation de l'élection de Miss Sarajevo dans un pays en pleine guerre.

    J'ai beaucoup apprécié ces sauts à diverses époques, divers moments de la vie de Joaquim. Les personnages sont très touchants et les divers thèmes (deuil, suicide, guerre, famille, non-dit, l'amour...) donne une vivacité au récit.

    J'ai trouvé l'écriture d'Ingrid Thobois très poétique, même si certaines tournures m'ont semblé un peu confuses, un peu ampoulé mais son récit est fluide, son style vif et sensible.

    Bref, une belle découverte qui me donne envie de découvrir d'autres romans de cette auteure.

     

    Vidéo de présentation du livre par Ingrid Thobois

    D'autres en parlent mieux que moi :

     

    Miss Sarajevo


    votre commentaire
  • Nitro MountainAuteur : Lee Clay Johnson

    Traduit de l'anglais (États-Unis) par : Nicolas Richard

    Éditeur : Fayard

    Août 2017

    Couverture illustrée en couleurs ; 292 pages ; 135 x 215mm

    ISBN : 978-2-213-70140-0

    Prix : 20,90 €

    Genre : roman noir

    Thèmes : Amérique, musique, sociopathe, pauvreté, alcool, violence

     

    Quatrième de couverture :

    Dans une ancienne région minière des Appalaches ravagée par la pauvreté, l'ombre de Nitro Mountain s'étend sur la cohorte de laissés pour compte, junkies, piliers de comptoir, vauriens et marginaux sublimes qui y vivent. Jones, un musicien bluegrass qui se donne avec son groupe dans des bars glauques, prend sous son aile Leon, un jeune homme paumé qui ne se remet pas de sa rupture avec la torturée et bouleversante Jennifer. Celle-ci a eu la mauvaise idée de tomber sous la coupe d'Arnett, un truand sociopathe aussi terrifiant que fascinant, reconnaissable au tatouage Daffy Duck qu'il port au cou. Quand un ex-flic cinglé à la gâchette facile se met en tête d'arrêter Arnett, suspecté de meurtre, afin de regagner son insigne, les choses ont déjà commencé à tourner à l'aigre.
    Un roman noir pénétrant, des personnages tordus, désespérés, et attachants : Lee Clay Johnson fait une entrée fracassante en littérature à travers ce récit envoûtant, imbibé de whiskey et de drogues dures, sur fond de musique country.

    "Saisissant, troublant, spectaculaire... Lee Clay Johnson est un écrivain au talent exceptionnel."
    The Wall Street Journal

    "Délicieusement rugueux et brutal... un roman au réalisme cru absolument époustouflant."
    Publishers Weekly

     

    Mon avis personnel :


    Alléchée par la quatrième de couverture, je me suis lancée dans la lecture de ce roman avec beaucoup d'espoir...
    Les premières pages ne m'ont pourtant pas captivées. J'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans ce récit.
    Si le résumé promettait des personnages attachants (chose capitale dans mes lectures), personnellement, je n'ai pas vraiment accroché (à part peut-être avec ceux de Jones et Larry).
    J'aime pourtant les personnages torturés, en marges mais ceux-là m'ont laissés insensible. Ça tient peut-être à leur description, leur caractère pas assez fouillé pour moi.
    Complétement barrés, en effet, violents, alcooliques, ayant peu de considération pour les autres et eux-mêmes, sans perspectives et surnageant difficilement dans leur vie.
    Le plus déjanté de tous est certainement Arnett, totalement sociopathe même si l'on sent que tout ça vient de son enfance (là aussi, j'aurais aimé que ce personnage soit un peu plus fouillé).
    Les personnages féminins m'ont légèrement agacée ; même si l'on sent qu'elles sont pour la plupart vachement paumées, je n'ai pas trop aimé l'image que l'auteur donne d'elles, l'impression que leur seul but est de ne pas être rester sans homme, trop enclines à tout accepter pour ne pas être seule (mais ça c'est un ressenti personnel).
    La musique est omniprésente, presque un personnage à elle toute seule... mais bon, faut aimer la country !
    La plume un peu décousue de l'auteur n'aide pas non plus à s'immerger dans la lecture. J'ai eu l'impression d'être dans un état second en lisant ce roman très noir, bourrée d'un bout à l'autre et de ne pas tout saisir, de rester en surface.
    Vous l'aurez compris, si le sujet m'attirait vraiment, je n'ai malheureusement pas réussi à m'immerger dans cette histoire, à m'attacher à ses personnages. Mais ce roman reste un bon bouquin très noir à découvrir même s'il ne restera pas inoubliable.

    Reçu dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire PriceMinsiter-Rakuten (#MRL17 #PriceMinister) que je tiens à remercier.

    Nitro Mountain

     

     

    Nitro Mountain

     

    2/5

     

    D'autres avis :

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire
  • Prix Sorcières 2017

    Une superbe affiche de Gilles Bachelet

     

    Voici les lauréats du Prix Sorcières 2017

    • Tout-Petits : Paul a dit : tourne la page et découvre la surprise, Delphine Chedru, éditions Hélium

    Prix Sorcières 2017

    • Album : Petite Pépite, Nada Matta, éditions MeMo

    Prix Sorcières 2017

    • Premières Lectures : Björn six histoires d'ours, Delphine Perret, éditions Les Fourmis Rouges

    Prix Sorcières 2017

    • Romans juniors : Sally Jones, Jakob Wegelius, éditions Thierry Magnier

    Prix Sorcières 2017

    • Romans Ados : Le fils de l'Ursari, Xavier-Laurent Petit, éditions L'école des loisirs

    Prix Sorcières 2017

    • Documentaires : Atlas des nuages, Julie Guillem, éditions Actes Sud junior

    Prix Sorcières 2017

     


    votre commentaire
  • Auteur : Pascal Ruter

    Éditeur : Didier jeunesse

    Juin 2012

    289 pages, couverture illustrée en couleurs, 22 x 14 cm

    ISBN : 978-2-278-05924-9

    Prix : 14,20€

    Genre : roman vie quotidienne

    Thèmes : handicap, cécité, collège, musique, amitié

    Age conseillé par la Bnf, La joie par les livres : à partir de 13 ans ; par Ricochet : à partir de 12 ans

     

     

     

    Quatrième de couverture :

    Jusque là, pour Victor, une année scolaire, c'est du saut à l'élastique sans l'élastique.

    Ce qu'il préfère ?

    Écouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père...

    Quand il ne s'amuse pas à planquer le papier des toilettes des filles, il essaie d'échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur un paratonnerre.

    Mais lorsque Marie-José, génie absolu, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de math, c'est tout son univers qui implose...

     

    P.-S. : Si vous avez envie de rire, c'est normal. Si vous avez envie de pleurer, c'est normal aussi.

     

     

     

     

     

    muti2-copie

    Enregistrer


    votre commentaire
  • Romans adulte

    • La dernière réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg
    • Retour à la quinze départ. Stéphanie Plum, tome 15 de Janet Evanovich

    Roman young adult/adulte

    • Le cas Malaussène, Tome 1 de Daniel Pennac

    Romans ado

    • L'empire des auras de Nadia Coste

    Albums

    • Blob, l'animal le plus laid du monde de Joy Sorman & Olivier Tallec
    • C'est comme ça de Paloma Valdivia
    • Chouette chouette chouette ! de Coralie Saudo
    • La boîte à lettres de Christian Roux
    • La cagoule d'Anne-Caroline Pandolfo
    • Le grand et le petit de Catherine Leblanc & Jean-François Martin
    • Le pire anniversaire de ma vie de Benjamin Chaud
    • Les mammouths, les ogres, les extraterrestres et ma petite sœur d'Alex Cousseau et Nathalie Choux
    • Partir au-delà des frontières de Francesca Sanna
    • Un labyrinthe dans mon ventre de Mélusine Thiry

    CD

    • ABCD... Zut
    • Mon alphabet en comptines de Patrick Jaymes et Paul Glaeser

    DVD

    • Robinson Crusoé réalisé par Vincent Kesteloot

    Février 2017

    Février 2017

    Une belle histoire de femmes

    Février 2017

    Un album touchant

    Février 2017

    Poussinette a 3 ans et 4 mois et La Crapouille 5 ans et 4 mois

    Février 2017

    Un superbe album que nous avons tous apprécié

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires